HAUSSMANN-VF

Comment Haussmann a transformé Paris

©2011 / Zaradoc / Téléssonne

// Professionels

Droits institutionnels

Demande de projection publique

Flyer

Images presse

// Summary

Few Parisians still remember Haussmann, except through the prism of the criticisms that have been addressed : demolition of historic neighborhoods, suppression of popular uprisings, emigration of the poor outskirts of the city, phenomenal spendings. But just as legitimate as they are, as good as those critical of the phenomenal progress that we need to Haussmann : hygiene, traffic, lighting, comfort ... Maybe it would be time to get to Baron, which belongs to the Baron, time for a stroll in Paris and its history ?

// Résumé

De 1853 à 1870, soit en un peu moins des vingt années qu’a duré le Sec­ond Empire, de cette ville encom­brée, sale et dan­gereuse décrite par les écrivains du XIX siè­cle, Paris est dev­enue la grande cap­i­tale que l’on con­naît d’aujourd’hui. Ces travaux sont l’œuvre d’un homme, le baron Hauss­mann, génie de l’urbanisme qui fut le véri­ta­ble met­teur en scène des volon­tés de l’empereur Napoléon III. Si cer­tains grands travaux com­mencés avant Hauss­mann ont, en 1853, déjà bien con­tribué à mod­erniser la cap­i­tale (le boule­vard de Stras­bourg est achevé, le quartier des Halles a été remanié par Bal­tard et les pre­miers pavil­lons de fer instal­lés, la rue Ram­buteau a été per­cée), les travaux d’Hauss­mann restent ceux qui l’ont fon­da­men­tale­ment et durable­ment ciselée. Et pour­tant peu de Parisiens se sou­vi­en­nent encore d’Hauss­mann, si ce n’est par le prisme des cri­tiques qui lui ont été adressées : démo­li­tion de quartiers his­toriques, volonté de répres­sion des soulève­ments pop­u­laires, exode des pau­vres en périphérie de la ville, dépenses phénomé­nales. Mais tout aussi légitimes qu’elles soient, que valent ces cri­tiques face aux pro­grès phénomé­naux que nous devons à Hauss­mann : hygiène, cir­cu­la­tion, éclairage, confort…Peut-être serait-il enfin temps de ren­dre au baron, ce qui appar­tient au baron, le temps d’une bal­lade dans Paris et son histoire ?

Info technique

- Durée : 52 min - Réalisateur : Yves Billon - Date de sortie : 2011 - Co-production : Télessonne - Zaradoc - Son : Philippe Chesneau - Montage : Annick FILLEY - Langues : Version original Française / VO St Ang - Participation : CNC - Histoire - Roger Viollet - Format de diffusion : Digital Betacam - Fichier numérique HD - Distribution : Zaradoc